TERAS

L’ambition de cette équipe quadriennale portée par deux membres du Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud, Mathieu Claveyrolas et Rémy Delage, est de rassembler des chercheurs (historiens, anthropologues ou géographes) partageant les problématiques liées à l’articulation entre territoires, lieux saints et circulations religieuses.

Spécialistes de l’Inde ou d’autres pays d’Asie du Sud, les membres de l’équipe travaillent sur les modalités de l’ancrage territorial du religieux qui ne peut être étudié séparément des différents modes d’organisation sociale (castes, parenté) et spatiale (divisions administratives héritées de la colonisation et catégories vernaculaires de l’espace géographique). Ils s’attachent notamment à rendre compte des différentes échelles articulant les territoires du religieux (logiques des substituts, répliques singulières et locales de l’universel) comme autant de modalités de construction d’un territoire unique et de sa mise en relation. Les études du pèlerinage semblent particulièrement pertinentes pour notre propos. En effet, le pèlerinage est un phénomène circulatoire permettant de relier les lieux saints entre eux sur de plus ou moins longues distances. Différentes catégories d’individus (marchands, travailleurs, ascètes, pèlerins, migrants) participent à l’animation d’un territoire que l’on qualifiera alors de circulatoire et cosmopolite, et dont les lieux constituent les nœuds. D’un côté, la circulation pèlerine renvoie à l’idée de voyage, une expérience particulière du mouvement dans l’espace et le temps. D’un autre côté, les pèlerinages participent à la reconstruction du territoire (local, régional ou national) et, plus largement, à la réorganisation de la géographie des flux migratoires.

Autant de pistes pour explorer les liens entre territoires du religieux, organisations sociales et identités collectives, en étudiant les pratiques et représentations de l’espace géographique attachées à un lieu saint ou un pèlerinage. Selon les cas, seront privilégiées l’étude monographique (histoire de vie, lieu saint, site de pèlerinage, localité), l’étude des réseaux ou des circulations (pèlerinages et migrations, par exemple) et/ou les points de vue historique et textuel.

Pierre-Yves Trouillet

Geographer Permanent research fellow at CNRS Centre d'Etudes de l'Inde et de l'Asie du Sud (EHESS-CNRS), Paris

More Posts - Website