Séance du 29 septembre 2011, CEIAS-EHESS, Paris

Dynamiques de re-territorialisation du religieux hors de l’Inde. Les cas de Maurice et La Réunion.

La séance de l’équipe se tiendra le jeudi 29 septembre 2011 de 09h00 à 13h30 à l’EHESS, 190-198, avenue de France, salle 662.

Compte-rendu de lecture :

Rémy Delage (CNRS, CSH) et Charlène Simon (Doctorante EHESS, CEIAS) présenteront le compte-rendu d’ouvrage suivant : Migrations et transformations des paysages religieux, édité par Stefania Capone et Sophie Bava (Autrepart n° 56, 2010, Presses de Sciences Po-IRD Editions, 271 p).

Présentations :

– Ingrid Therwath (CSH, New Delhi) et Anouck Carsignol-Singh (Post-doctorante, IHEID, Genève) : Pratiques religieuses et pratiquants à la Réunion: circulations et appropriations de l’espace.

– Mathieu Claveyrolas (CNRS, CEIAS) : L’Inde, la mer et la plantation : les territoires de l’hindouisme mauricien.

– Pierre-Yves Trouillet (Post-doctorant, IFP, Pondichéry) : La reterritorialisation de l’hindouisme tamoul à l’Ile Maurice, ou la reconstruction religieuse du territoire en situation de diaspora.

Discutants :

Stefania Capone est anthropologue, Directrice de recherche au CNRS. Membre du Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC), elle conduit des recherches ethnographiques au Brésil, à Cuba et aux États-Unis. Travaillant sur les processus de transnationalisation des religions afro-américaines, Stefania Capone est membre du projet Relitrans.

Gilles Tarabout est ethnologue, Directeur de recherche au CNRS. Il dirige actuellement le Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC), CNRS-Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, et a été membre du CEIAS de 1986 à 2009. Gilles Tarabout s’intéresse notamment aux rapports entre société et religion en Inde du Sud et participe à un projet de recherche axé sur les questions de justice et de gouvernance dans l’Inde contemporaine (Just-India).

Pierre-Yves Trouillet, lauréat du prix de thèse 2011 de l’AFSR

Nous sommes heureux de vous annoncer que le conseil de l’Association Française de Sciences Sociales des Religions (AFSR) a décerné son prix de thèse 2011 à Pierre-Yves Trouillet, membre de l’équipe TERAS, pour son travail Une géographie sociale et culturelle de l’hindouisme tamoul. Le culte de Murugan en Inde du Sud et dans la diaspora et lui propose de le publier prochainement.

Ce prix lui a été attribué ex aequo avec Julia David pour sa thèse de sciences politiques intitulée Ni réaction ni révolution. La critique du progrès des intellectuels juifs depuis l’entre-deux-guerres: une voix française ?.