Raphaël Voix

Ethnologue, chargé de recherche au CNRS, Centre d’Étude de l’Inde et de l’Asie du Sud (EHESS/CNRS), Paris.

Raphaël Voix mène depuis 2000 des recherches sur l’hindouisme sectaire. En articulant les dimensions historiques, sociologiques, économiques et légales aux différents aspects de l’ascèse, son travail vise  à mieux comprendre les logiques de construction de la domination religieuse des ascètes sur les laïcs. Son terrain d’enquête porte principalement sur les mouvements d’origine bengalie.

Après avoir soutenu une thèse en 2010 sur Ananda Marga, une secte célèbre pour la violence dont certains de ses membres ont été accusés, mais qui n’avait jusqu’à alors jamais été étudiée, il s’est engagé dans une recherche postdoctorale sur les utopies en monde hindou dans laquelle il interroge la secte en tant que lieu porteur d’un idéal propice à l’émergence d’alternatives sociales. Rattaché au projet ANR Just-India, un des aspects de cette recherche s’attache à analyser les pratiques judiciaires en lien avec la réforme et le contrôle des activités sectaires.

Dans le cadre de l’équipe TERAS, il poursuit une recherche entamée en 2007 sur le Bharat Seva Ashram, une secte hindoue fondée au Bengale au début du XXe siècle et qui est aujourd’hui implantée sur tout le territoire sud-asiatique. À partir d’un travail de terrain à Kolkata, Bénarès, Puri et Sagar Dip, il s’intéresse à la manière dont cette secte a investi des sites de pèlerinages pan-hindous pour y défendre un hindouisme réformé. Au travers de cette étude, il s’agit d’interroger l’articulation entre hindouisme sectaire et hindouisme non sectaire tant sur le plan des réseaux et que du territoire.

« Social Services, Muscular Hinduism and Implicit Militancy in West Bengal. The case of the Bharat Sevashram Sangha », dans Cultural Entrenchment of Hindutva. Local Mediations and Forms of Convergence, D. Berti, N. Jaoul et P. Kanungo (eds.) : New-Delhi, Routledge, 2011, pp. 209-238.

« Une utopie en pays bengali. De l’idéologie sectaire à l’édification d’une ville : principes et description d’Anandanagar, ville modèle d’Ananda Marga » in C. Clémentin-Ojha (dir.), Idées religieuses, engagement et projets de société en Asie du Sud moderne et contemporaine, EFEO, Paris, 2011, pp. 165-188.

« Denied Violence, Glorified Fighting. Spiritual Practices and Controversy in a Contemporary Indian Religious Group », Nova Religio. The Journal of Alternative and Emergent Religions, 12.1, 2008, pp. 3-25.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.